Obtenir le permis cariste : prix et formation du CACES 1

CACES est l’acronyme du Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité et il s’agit d’un permis mis en place et rendu obligatoire par la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés. Le permis en question aide à prévenir les risques et les accidents liés aux travaux de chantiers. En somme, il s’agit de permis que l’on doit posséder lorsqu’on souhaite exercer dans le BTP, le transport, la logistique et l’industrie. Voici l’essentiel à comprendre sur le CACES 1, celui qu’un cariste doit avoir, et les autres CACES. Aussi, si vous voulez faire une formation pour obtenir le CACES 1, vous saurez par où commencer.

Qu’est-ce que le CACES 1 ?

Le CACES 1 ou CACES de catégorie 1 est le permis qu’un cariste doit avoir pour exercer son métier.

D’ailleurs, le cariste est la personne qui assure le déplacement de matériaux ou de produits pour les besoins de son entreprise. Pour remplir ses tâches, il doit manipuler les objets à l’aide d’engins de levage, de tracteurs, de chariots, de grues et de transpalettes. Le CACES 1 est un permis qui prouve qu’une personne peut exercer son métier de cariste puisqu’elle a les compétences. Plus tard, si le temps et l’opportunité se présentent, il est toujours possible d’obtenir les autres catégories du permis CACES.

Quels sont les autres CACES ?

Le CACES se décline en 6 catégories bien que parmi ces 6, il n’y a que 4 qui touche le cariste : le CACES 1, le CACES 3, le CACES 4 et le CACES 5.

Tandis que le CACES 1 permet de prendre en charge les commandes au sol en général avec des engins spécifiques, le CACES 3 est celui pour la conduite de chariots élévateurs et d’engins capables de transporter des charges de plus de 6000 kg. Pour ce qui est du CACES 4, c’est le permis qui permet de manier les chariots élévateurs de capacité supérieure à 6 tonnes. En outre, le CACES 5 est fait pour ceux qui conduisent des chariots élévateurs à mât rétractable.

Quel est le prix de la formation ?

Pour obtenir le CACES 1, il faudra préparer entre 450 et 800 € et il dépend du nombre d’heures de formation ainsi que le centre que l’on choisit pour se former.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible d’obtenir les financements, permettant d’obtenir gratuitement le CACES 1 ou de le passer à moindre coût. Notez donc que ceux qui sont en demande d’emploi dans le cadre de l’AFL peuvent l’obtenir gratuitement. Les agences d’intérim peuvent financer les formations de leurs intérimaires. Enfin, les salariés peuvent compter sur leurs heures de DIIF pour financer leur CACES 1. Du coup, ceux qui n’ont pas les moyens de se former peuvent compter sur ces organismes d’aides divers.

Comment passer le CACES et comment se passe les examens ?

Pour devenir cariste, il faudra avoir le permis CACES 1 au moins et pour l’obtenir vous devez libérer 5 jours de votre temps.

Il faudra une journée pour la théorie, une journée pour la pratique, une journée pour les tests et deux autres jours pour se rattraper en cas d’échec. Ceci est valable pour le CACES 3 et 5 également. Si vous souhaitez passer le CACES, vous devrez allez vers un organisme de formation et à l’issue de la formation, un testeur certifié vous évaluera sur vos connaissances théoriques. Ce sera ce même testeur certifié qui vous assistera et qui vous évaluera pour la pratique.

Comment repasser le CACES 1 ?

Le CACES a une validité de 5 ans et donc, au bout de 5 ans, vous devez le renouveler si vous souhaitez rester cariste.

Il faudra s’inscrire à une formation de recyclage 6 mois avant la date d’expiration du permis CACES 1. Par la suite, il faudra repasser les mêmes étapes en trois temps : la partie théorique, la partie pratique et l’examen d’évaluation. Ici aussi, il faudra prévoir à peu près cinq jours. Par ailleurs, pour pouvoir recycler son CACES 1 il faudra être reconnu apte par la médecine du travail et disposer du temps nécessaire pour les séances d’apprentissage et de test.

Pour obtenir un CACES 1, il faudra obligatoirement être âgé d’au moins 18 ans. En outre, afin d’être éligible à la formation de recyclage, il faudra avoir de l’expérience dans la conduite de chariot élévateur et avoir de bonnes pratiques concernant les engins concernant par le CACES 1. Enfin, l’employeur doit vérifier si l’on est apte à pouvoir repasser le permis pour le CACES 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *