Ouvrir un compte bancaire professionnel

Comment ouvrir un compte bancaire pour une entreprise ?

Le choix d’un compte d’entreprise fait partie de ces décisions très importantes qui affectent l’efficacité d’une entreprise. Puisqu’il est obligatoire d’avoir un compte professionnel, il est également essentiel de comprendre ce qui existe sur le marché et quel compte est le mieux adapté aux besoins de votre entreprise. Dans ce petit guide, nous vous montrons comment ouvrir un compte bancaire pour une entreprise ?

Qu’est-ce qu’un compte bancaire professionnel ?

Le compte courant pour une entreprise est conçu exclusivement pour les besoins des professionnels et des indépendants. Sur ce type de compte, les opérations sont effectuées au nom de la société. En général, elles débutent par le dépôt de capital qui est l’une des étapes de la création de certaines entreprises. Le compte bancaire professionnel offre la possibilité d’effectuer des virements à ses salariés ou collaborateurs de manière simple et rapide. Il permet de gérer ces opérations en masse. De nombreux comptes d’entreprises offrent la possibilité de créditer les justificatifs directement sur le compte courant.

Ouvrir un compte bancaire professionnel

Une activité professionnelle propre ne peut généralement pas avoir lieu sans avoir un compte bancaire professionnel. Le compte bancaire professionnel sert à effectuer des :

  • règlements dans le cadre des opérations
  • versements de cotisations à l’Institution de Prévoyance Sociale
  • virements à l’Administration des Impôts

Ajoutons que le compte entreprise n’est pas uniquement destiné aux entreprises. C’est aussi le bon choix pour les fondations, les associations ou les paroisses. Dans la pratique, de nombreuses réglementations relatives aux comptes individuels stipulent qu’un compte individuel ne peut pas être utilisé pour les règlements professionnels. Et cela ferme essentiellement la voie. De plus, le fait d’avoir un compte d’entreprise séparé facilite considérablement la facturation et augmente la transparence.

L’utilisation d’un compte personnel pour gérer une entreprise présente également des inconvénients. Vous pourrez mélanger vos dépenses privées et vos dépenses corporatives, ce qui rendra difficile le contrôle des finances. De plus, il convient de rappeler que chaque dépense liée à l’activité commerciale doit être documentée. Il convient donc de les séparer des dépenses privées.

Il convient également de rappeler qu’outre les micro-entrepreneurs, les petites, moyennes et grandes entreprises sont tenues d’avoir un compte bancaire d’entreprise.

Comment ouvrir un compte bancaire pour une entreprise ?

Pour ouvrir un compte bancaire professionnel, vous avez deux choix : la banque classique et la banque pro en ligne. Alors que la première option vous demandera de vous déplacer et de fournir une panoplie de documents, l’ouverture d’un compte bancaire professionnel dans une banque pro en ligne ne vous demandera que quelques minutes.

Pour ce faire, vous aurez besoin de :

  • une pièce d’identité
  • une webcam
  • une attestation d’Inscription au Registre (pour les entreprises individuelles et les indépendants)
  • le numéro d’Enregistrement à la Chambre de Commerce
  • un smartphone, une tablette ou un pc

Il n’y a pas de prix fixe, mais ouvrir un compte d’entreprise dans une banque classique ou dans une banque en ligne peut coûter de zéro à environ 200 euros par an. Ces frais peuvent être fixes ou être proportionnels au nombre ou au type d’opérations effectuées sur le compte.

Pour trouver le compte professionnel le plus pratique, vous devrez comparer différents comptes, d’autant plus si vous souhaitez ouvrir un compte courant en ligne. Les comptes professionnels en ligne sont tous différents les uns des autres tant en termes de coûts qu’en termes de services. Nous vous conseillons de vous fier à l’un des nombreux sites de comparaison en ligne qui vous aideront à trouver la « meilleure offre !

Vous y trouverez des solutions de toutes sortes : des comptes conçus pour les commerçants à ceux pour les petites entreprises et les professionnels, en passant par les comptes pour les copropriétés et les associations.