classe

Qu’est-ce que le social learning ?

Le social learning ou apprentissage social est un processus d’apprentissage qui suggère que de nouveaux comportements et connaissances peuvent être acquis en observant et en imitant les autres. Développée par le psychologue canado-américain Albert Bandura, la théorie de l’apprentissage social postule que les gens apprennent les uns des autres par l’observation, l’imitation et la modélisation. La théorie s’avère un pont entre les théories de l’apprentissage comportementaliste et cognitif, car elle englobe l’attention, la mémoire et la motivation.

Qu’est-ce que le social learning ou apprentissage social ?

Le social learning est également appelé apprentissage par procuration, apprentissage par observation, imitation, modélisation ou cognitif social. Il s’agit d’un apprentissage basé sur une situation sociale à laquelle participent au moins deux personnes. Ces deux personnes sont :

  • le modèle, qui effectue un comportement déterminé,
  • et le sujet, qui effectue l’observation dudit comportement et dont l’observation détermine l’apprentissage.
Bandura
On doit le développement du social learning au psychologue Albert Bandura.

Le social learning ou apprentissage vicariant présente pour le sujet plusieurs avantages importants. Il élargit ses capacités dans le contrôle de l’environnement et rend la formation moins coûteuse et plus facile que le simple conditionnement. L’apprentissage vicariant est à la base de la transmission culturelle car il permet de transmettre les compétences acquises par un membre de la communauté au reste, sans qu’il soit nécessaire que chacun les acquière à partir de sa propre expérience.

Fondement

L’apprentissage social se base sur la règle 70:20:10. 70% de l’apprentissage se fait par des expériences. 20% est le résultat d’interactions avec les autres et 10% relève purement de l’apprentissage formel. La plupart de nos connaissances ne proviennent pas uniquement de l’apprentissage formel et des méthodes traditionnelles, car nous cherchons à expérimenter et à apprendre de manière autonome.

Bien que l’apprentissage social ait d’abord été tenté d’être compris dans le cadre du behaviorisme, on a vite vu qu’il était insuffisant. Une conception plus mentaliste a donc été adoptée, comme le montrent les travaux d’Albert Bandura, le psychologue qui a le plus travaillé et systématisé la théorie de l’apprentissage social.

Albert Bandura, psychologue social, spécialiste de l’apprentissage par observation

Cet auteur estime nécessaire de se référer à l’existence de représentations mentales pour comprendre l’imitation, notamment dans la phase d’acquisition du comportement. Bandura défendra l’existence de deux phases, chacune divisée en deux sous-phases, pour expliquer ce type d’apprentissage. Il s’agit de la phase d’acquisition du comportement avec les sous-phases d’attention et de rétention, et la phase d’exécution du comportement avec les sous-phases de reproduction motrice et de motivation et renforcement.

Comment s’effectue le social learning ?

Selon la proposition dérivée des travaux d’Albert Bandura, le processus d’apprentissage social se compose de quatre étapes bien différenciées:

  • attention
  • rétention
  • reproduction
  • motivation

Attention

Si vous voulez apprendre par l’observation, il est essentiel de faire attention. Tout élément qui distrait cette attention aura un impact négatif sur le processus d’apprentissage. De nombreuses conditions peuvent affecter l’attention de l’observateur. Par exemple, si l’observateur est somnolent, malade ou distrait, il sera moins susceptible d’apprendre le comportement modélisé et de l’imiter à une date ultérieure. De plus, les caractéristiques du modèle ont une influence sur l’attention de l’observateur.

Rétention

Nous définissons la rétention comme la capacité de stocker des informations acquises au cours de la formation. Cette capacité est élémentaire dans notre processus de formation car elle déterminera la possibilité d’utiliser ces informations ultérieurement pour reproduire le modèle observé.

Reproduction

La reproduction est la possibilité de recréer le modèle observé.

Motivation

Pour réussir à reproduire le modèle, il est essentiel de mettre tout votre accent et vos efforts pour atteindre notre objectif.

Les avantages de l’apprentissage par imitation

Le social learning conduit à une amélioration de la rétention. Des études montrent que seulement 20% de ce que nous apprenons se fait par des moyens formels et les 80% restants par des méthodes informelles, telles que l’apprentissage social. Elle conduit aussi à une réduction des coûts de formation

Elle conduit à des gains de productivité et d’efficacité. L’apprentissage social fournit un réseau de «mentors» et soutient une culture d’apprentissage continu. La nature interconnectée et interactive de l’apprentissage social amplifie de façon exponentielle la vitesse à laquelle le contenu critique peut être partagé.

Les employés engagés restent dans l’entreprise. Les options d’apprentissage social sont un moyen idéal de répondre au désir de développement des employés, car en plus de leur fournir les connaissances et la promotion dont ils ont besoin, cela crée également un sentiment de connexion et d’appartenance au sein de votre organisation.

Le social learning aide les gens à devenir plus informés, à acquérir une perspective plus large et à prendre de meilleures décisions en s’engageant avec les autres. Il est collaboratif, immédiat et pertinent. Vous l’aurez compris, le social learning peut avoir lieu à tout moment, n’importe où.

Comment appliquer le social learning à l’éducation ?

La modélisation sociale est une méthode d’éducation très puissante. Si les enfants voient les conséquences positives d’un type de comportement particulier, ils sont plus susceptibles de répéter eux-mêmes ce comportement. À l’inverse, si des conséquences négatives en résultent, ils sont moins susceptibles de réaliser ce comportement. Les contextes nouveaux et uniques captent souvent l’attention des élèves et peuvent se démarquer dans la mémoire.

Une autre application moins évidente de cette théorie est d’encourager les élèves à développer leur auto-efficacité individuelle. Ils y arrivent grâce au renforcement de leur confiance en soi et à la rétroaction constructive, un concept enraciné dans la théorie de l’apprentissage par observation.

social leraning
Les élèves restent motivés et prêtent attention s’ils voient que les autres autour d’eux font également attention.

Comment appliquer le social learning dans votre entreprise ?

Pour stimuler une culture d’apprentissage et d’échange, les entreprises doivent utiliser et proposer des outils efficaces, ainsi que fournir des contenus adaptés aux exigences professionnelles de leurs employés.

L’apprentissage social n’est pas une hydre à sept têtes. Pour favoriser un environnement propice à cela, il faut offrir des actions de développement pour stimuler les compétences. Les programmes structurés de coaching et de mentorat font partie des outils efficaces pour créer un environnement d’apprentissage social.

Il faut également mettre sur pied des projets et initiatives qui encouragent l’échange entre les personnes. Cela peut se produire à la fois avec des réseaux internes, tels que des groupes d’affinité/diversité pour les employés, ainsi qu’avec des réseaux externes.

Vous devez également favoriser le dialogue entre vos collaborateurs. Encouragez vos collaborateurs à parler des formations qu’ils ont suivies. Créez des environnements favorables et dignes de confiance. Les gens se sentiront alors à l’aise pour rechercher leur développement personnel. Ils pourront déterminer «quoi faire » et pas seulement «comment faire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *