Comment faire de la location meublée courte durée ?

Vous disposez d’un bien immobilier meublé que vous souhaitez louer, mais vous ne savez pas trop comment faire ? Vous avez raison, il est possible de nos jours de faire de la location meublée sur une courte durée. Cependant, avant de vous lancer, il y a certaines informations que vous devrez retenir. Ainsi, vous pourrez devenir investisseur immobilier avisé et qui sait ce qu’il fait.

Qu’est-ce qu’une location temporaire ?

La location temporaire d’un bien meublé, comme son nom l’indique, est le fait de louer un bien immobilier déjà meublé sur une courte durée. Le but de ce type de bail est de rendre le bien accessible à des locataires qui ne s’y établiront jamais.

Dans le cadre d’un bail de courte durée, le propriétaire peut louer son bien meublé pendant une nuit ou pendant quelques mois. En somme, ce genre de bien immobilier conviendrait très bien à des personnes de passage dans une ville et qui ne souhaitent pas y rester très longtemps.

Notez qu’on parle aussi de location saisonnière dans ce cas et des textes de loi existent pour réglementer ce genre de transaction immobilière.

Que dit la loi sur la location temporaire ?

C’est à la loi Alur de 2014 qu’on doit se référer lorsqu’on parle de location de courte durée. Concrètement, selon cette loi, les obligations sont différentes si le bien meublé loué est établi dans une ville plutôt qu’une autre ou s’il s’agit d’une résidence principale ou d’une résidence secondaire. Dans tous les cas, comme les établissements hôteliers, le bail à courte durée est soumis à la taxe de séjour.

Retenez donc qu’une résidence principale ne doit être louée que pendant 4 mois, tout au plus. Quant à une résidence secondaire, elle peut être louée pour une durée supérieure à 4 mois. Le bien loué doit avoir une surface minimale de 9 m² et dans tous les cas, le prix de la location doit être déterminé librement. Enfin, un logement meublé loué doit être décent et dans ce sens, il doit contenir :

  • Une literie complète,
  • Des rideaux, des volets et des fenêtres
  • Une cuisine fonctionnelle et propre,
  • Une table et des chaises,
  • Des luminaires,
  • Le nécessaire pour l’entretien ménager.

En somme, un bien immobilier meublé qu’on loue doit être confortable pour le locataire de passage. Aussi, si vous ne voulez pas investir dans l’immobilier grâce à la bourse, cette option pourrait être intéressante !

Quels sont les types de biens concernés par la location meublée de courte durée ?

La location meublée de courte durée est destinée aux personnes qui séjournent dans une ville à cause de leurs affaires, pour les travailleurs saisonniers, pour les touristes qui souhaitent expérimenter la vie locale ou encore pour les personnes qui ont des besoins spécifiques.

Dans le cadre d’une location de courte durée, on peut louer une résidence principale à raison de 120 jours par an. La résidence secondaire, quant à elle, peut être louée pendant plus de 120 jours par an, mais certaines mairies exigent que l’on fasse une déclaration de changement d’usage.

Quelles sont les obligations fiscales en cas de location de courte durée ?

Si la location sur une courte durée vous intéresse, vous devrez vous préparer à déclarer vos revenus, à payer des cotisations sociales et à payer une taxe de séjour. Cependant, si les loyers encaissés ne dépassent pas les 170 000 €, vous bénéficierez d’un abattement de 71%. Vous pourrez même bénéficier de certaines réductions en frais de comptabilité.

Pour ce qui est des cotisations sociales, vous pourrez vous attendre à certains abattements si le bien meublé loué ne vous rapporte moins de 23 000 €. Enfin, retenez que vos locataires devraient payer une taxe de séjour dont le montant est situé entre 0,20 et 3 €, en fonction de la qualité du bien.

En somme, si l’on tient compte des informations ci-dessus, il n’est pas compliqué d’investir dans l’immobilier de nos jours. En outre, vous pourrez également investir dans un mobil home et louer votre résidence principale pour faire l’expérience de la location courte durée. Dans tous les cas, vous devrez vous renseigner sur les dispositions à prendre pour louer votre bien sur une courte durée. Vous pouvez aussi confier votre cas à une agence immobilière.